[Cannes 2017] Jeannette, l’enfance de Jeanne d’Arc de Bruno Dumont

Une jeune paysanne chante sur les dunes de Domrémy pour chasser les anglais hors du Royaume. Prénom : Jeannette, origine : l’imaginaire de Bruno Dumont. Le réalisateur de P’tit Quinquin et Ma Loute entraine cette fois une galerie d’acteurs non-professionnels dans un spectacle hors du commun. Entre la kermesse du village et l’opéra-rock cinq étoiles.

Icône revisitée

Chorégraphiées par Philippe Découflé, les danses de Jeannette qui accompagnent le chant ressemblent à des improvisations. De même que le texte d’ailleurs : des extraits du roman Le Mystère de la charité de Jeanne d’Arc qu’on n’écoute plus vraiment passé le quart d’heure de projection. Ce qui nous attire, au contraire, c’est la musique des mots.

« Lorsque j’écoute The Rolling Stones, je ne comprends pas le texte car je ne parle pas anglais, mais j’entends la musique. Le texte se noie dans la composition.  » Bruno Dumont, le 21 mai 2017.

Prononcées a cappella sur le plateau et suivies en post-production par IGORRR, les lignes de Péguy fusent au rythme de Headbanging, de pas de danse classique du genre entrechats et demi-pointes survoltés, ou encore de « salve Regina » techno-pop-rock-heavymetal-variété qui touchent par leur étrange harmonie. On espère que vous aurez compris l’idée… En coulisse, on imagine Dumont conscient de l’importance de casser l’image austère de cette icône récupérée à outrance par le FN. Le résultat fonctionne à merveille. Une nouvelle Jeanne est née.

À la question : « Avez-vous peur que le personnage de l’oncle de Jeannette soit interprété comme une caricature ? » le réalisateur répond : « Je lui ai demandé de faire ce qu’il fait. C’est un jeune rappeur du Nord. Le texte de Péguy lui va si bien. »

Une réponse bienveillante qui se lie à son passé de professeur de philosophie, toujours à l’écoute des idées de ses élèves. Jeannette, l’enfance de Jeanne d’Arc évoque, en cette période de rentrée scolaire, l’avenir radieux de celles et ceux qui font entendre leur voix sans honte. L’éclatement actuel des genres musicaux et des métiers en atteste. Il y a de la place pour tous, à condition d’y croire.

Jeannette de Bruno Dumont Pourlamourducinema sina regnault

Présenté à la Quinzaine des Réalisateurs du Festival de Cannes, le film sortira en salles le 6 septembre, distribué par Memento Films. Une version raccourcie de l’œuvre sera diffusée ce soir à 22h50 sur ARTE.

Sina Regnault

 

 

 

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s